Adresse

Tél : +33664864129


Courriel : leklanduloup(at)free.fr [remplacer (at) par @]


Adresse postale :

Le Klan du Loup

rue de la république

24210 LA BACHELLERIE

AD MAJOREM LUPI GLORIAM

La Boutique du Loup

29222441-121498468
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 15:03

Un loup mâle de 36 kilos a été tué lors d’une battue autorisée, samedi 18 octobre 2014 à Beuil(06470).

Il s’agit du 7e animal abattu dans le département depuis l'arrêté (11/09/14) du préfet ordonnant de nouveaux tirs de prélèvement.

 

Avec l'arrivée de Ségolène Royal au ministère de l'écologie l'éradication, le massacre du Loup en France s'est accéléré.

La barre des 10% de loup exterminés a été franchie !

 

Malgré quelques timides protestations, la condamnation de TOUS les tirs à tuer (dont les tirs de défense) n'a toujours pas été prononcée par les associations WWF France, FNE et FERUS.

Pour rappel, ces associations avaient validé le Plan Loup 2013-2017, Plan qui portait en son sein l'extermination programmée du Loup en France.

 

Des contre-attaques existent face aux exterminationnistes. L'association Le Klan du Loup a en effet fait des propositions (cliquez ici pour les lire).

 

Il n'est pas trop tard pour que le WWF France, FERUS et la FNE se concentrent sur la protection de Canis lupus et interviennent au près de madame Royal.

 

Quant à nous, plus que jamais, nous sommes 100% Loup, 0% de tir à tuer !

 

Nous avons besoin de vous Toutes et Tous pour nous rejoindre et poursuivre le combat en faveur du Loup.

 

association Le Klan du Loup

Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 16:18

Deux chasseurs tués lors de battues aux sangliers

 

Terrible lois des séries lundi 13 octobre 2014 dans le Gard. Deux chasseurs sont, en effet, décédés lors de battues aux sangliers, touchés accidentellement par des collègues. Le premier drame s'est produit dès 6 h à Vézénobres, près d'Alès. L'homme, âgé d'une soixantaine d'années, est mort sur le coup. L'auteur du coup de feu, âgé de 84 ans, a été placé en garde à vue.

 

Le second drame est intervenu en début d'après-midi dans le secteur de Montfrin. Le chasseur de 65 ans, originaire de Théziers, a été touché d'une balle en pleine poitrine. L'auteur du coup de feu est un homme de 74 ans originaire de Bezouce. Un hélicoptère a été envoyé sur place mais l'homme est décédé avant l'arrivée des secours.

 

Source : Midi Libre

__________________________________________________________________________________________________

 

Voilà le genre d'individu à qui Ségolène Royal confie la mission d'exterminer le Loup en France.

Randonneurs, VTTistes, cueilleurs de champignons, parents, etc... faites attention : la Mort rôde au détour des sentiers !

association Le Klan du Loup

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Non à la chasse
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 17:42

Partout dans le monde, notamment en France, les mauvaises nouvelles se succèdent : les espèces sauvages sont malmenées, attaquées, empoisonnées, piégées, vendues en captivité, mitraillées, bétonnées, éliminées avec une fureur obsessionnelle.

 

Notre espèce ne supporte plus ce qui lui semble étranger, ce qui la gêne, ce qui lui coûte un peu d’argent, ce qui perturbe sa folle illusion du bonheur par la "croissance". En France, les voix les plus haineuses s’élèvent pour que soient massacrés les bouquetins du Bargy, les loups un peu partout et les derniers ours dans les Pyrénées.

 

Des animaux qui font partie de nos rêves

 

Hélas, les autorités de l’État, poussées par quelques politiciens à courte vue et quelques groupes d’éleveurs ou de chasseurs braillards, autorisent ce que jamais je n’aurais cru possible : des "prélèvements", des "campagnes d’assainissement" ou des "tirs d’effarouchement" (ah ! ces litotes !) d’espèces protégées, parfois jusque dans des parcs nationaux !

 

Les grands animaux sont les victimes offertes de cet holocauste. Ils sont indispensables à l’équilibre des grands milieux naturels. Mais il y a peut-être plus important : ils font partie de nos rêves. Je développe cette idée dans mon essai "Éloge des mangeurs d’hommes", qui paraît aux éditions Arthaud, et dont voici un passage.

 

Qui pourrait chiffrer, en euros ou en dollars, en sesterces ou en ducats, en louis ou en maravédis, le prix du plaisir que nous prenons à contempler une forêt, un éléphant, un papillon, la splendeur d’un récif de corail ? Quelle est la valeur vénale du saut du dauphin ou du chant du rossignol ? Combien pourrait- on négocier le spectacle de l’orque qui chasse, du requin qui rôde, du tigre qui ondule dans la savane, du lion qui secoue sa crinière, du loup qui trottine dans la neige ou de l’ours qui se dandine en attendant le saumon ?

 

Jaguar, loup, éléphant : des pans entiers de nos cultures

 

Comment chiffrer, pour l’enfant, l’importance de savoir que le loup du Petit Chaperon rouge trotte encore "pour de vrai" dans la forêt ? Que l’aigle des Fables de La Fontaine plane toujours sur la montagne ? Trois petits ours continuent de hanter la sapinière ? Comment les petits Inuits accéderaient-ils à leur mythologie – à la légende de Sedna – si l’ours polaire, le narval, le requin du Groenland et le phoque venaient à manquer ?

 

Comment les gamins de l’Inde comprendraient-ils le Râmâyana s’il n’existait ni éléphants d’Asie, ni tigres, ni ours lippus, ni cobras à lunettes ?

 

Pour les petits Africains, que signifieraient les histoires racontées par le griot, sous le baobab, sans l’éléphant d’Afrique, le crocodile, la girafe, la panthère et le lion ?

 

Comment les enfants d’Amérique centrale pourraient-ils reconnaître, sur les pyramides aztèques ou mayas, le jaguar et le python sacrés, si ce félin et ce serpent n’existaient plus dans la jungle ?

 

Comment les jeunes Aborigènes australiens garderaient-ils le contact avec la culture de leur peuple et le Temps du Rêve, sans le crocodile marin, le python, le requin de récif et le dingo ?

 

Quant aux Maoris de Nouvelle-Zélande, ils ne sauraient même plus d’où ils viennent : leur cosmologie raconte que leurs ancêtres gagnèrent leur "île du long nuage blanc" assis sur le dos d’une baleine…

 

Un héritage qu'on doit laisser à nos enfants

 

En anéantissant les grands prédateurs, ainsi que la faune et la flore qui leur sont associées, nous ferions disparaître des créatures indispensables à l’équilibre de notre planète. Nous nous priverions d’espèces uniques et merveilleuses, que l’évolution darwinienne a forgées et perfectionnées durant des millénaires.

 

En anéantissant ces splendeurs qui, parfois, nous blessent ou signent notre mort, nous perdrions bien davantage. Nous nous couperions des racines mêmes de notre culture. Nous renierions une large part de notre civilisation. Nous nous séparerions de ce qui nous a fait hommes bien avant l’invention du fusil-mitrailleur, de la tronçonneuse et du bulldozer. Nous interdirions à nos enfants des spectacles de nature sublimes, mais nous les isolerions surtout de la plupart de nos récits mythologiques, de nombre de nos poèmes, de nos romans, de nos peintures, de nos films ou de nos bandes dessinées.

 

Yves Paccalet
philosophe écologiste

Partager cet article

Publié par Yves Paccalet - dans Loup textes
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 18:30
"Winter's Shrouding" d'Alexandra Dawe © Publié avec l'aimable autorisation de l'artiste

"Winter's Shrouding" d'Alexandra Dawe © Publié avec l'aimable autorisation de l'artiste

Partager cet article

Publié par Alexandra Dawe - dans Loup images
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 05:04

Une louve a été abattue dimanche 12 octobre 2014 au matin près du col de Rioupe, sur la commune du Dévoluy (05250). La préfecture des Hautes-Alpes précise que l’animal a été tué lors d’une battue, par un chasseur qui avait suivi au préalable une formation spécifique. C’est le premier tir de prélèvement réalisé dans les Hautes-Alpes selon les procédures expérimentales prévues par l’arrêté ministériel du 5 août 2014, lesquelles permettent à un chasseur ayant suivi une formation avec un lieutenant de louveterie de tirer sur un loup lors d'une battue; le préfet avait autorisé le prélèvement de deux loups dans le Dévoluy selon ces modalités.

Il s’agit par ailleurs du troisième loup abattu cette semaine dans les Hautes-Alpes et les Alpes-de-Haute-Provence : un premier a été tué à Entrages (04) mardi, un second vendredi à Larche (04). La préfecture des Alpes-de-Haute-Provence avait indiqué qu’il s’agissait de deux tirs de défense, c’est-à-dire réalisés par des éleveurs habilités au moment où leurs troupeaux étaient menacés.

 

Source : Le Dauphiné Libéré

______________________________________________________________________________________________________________

 

A l'heure à laquelle nous écrivons ces lignes, toujours aucune condamnation de TOUS les tirs à tuer (y compris les tirs de "défense") par FERUS, le WWF France et la FNE, les 3 associations se disant "pro loup" mais ayant validé le Plan Loup 2013-2017.

Il y a des silences qui font plus de bruit et de mal qu'un coup de fusil...

 

Retrouvez nos propositions de riposte face au massacre organisé du Loup en France. Cliquez ici

 

association Le Klan du Loup

Photographie d'illustration

Photographie d'illustration

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 09:05

Dans le cadre d’un tir de défense, un loup a été abattu dans les Alpes-de-Haute-Provence par un éleveur.

 

Un loup a été abattu à Larche par un éleveur, en défense de son troupeau d’ovins.

 

L’objectif du tir de défense est d’empêcher l’attaque immédiate du troupeau par le loup. Ce tir a été réalisé par un éleveur détenteur d’un permis de chasser validé et d’un arrêté préfectoral l’autorisant à effectuer des tirs de défense en vue de la pro- tection de son troupeau contre la prédation du loup.

 

L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a recueilli la dépouille de l’animal, elle sera acheminée au laboratoire d’analyse de Gap pour autopsie.

 

Digne-les-Bains, le 10 octobre 2014

 

 

Plan loup : rappel des dispositions

 

Le 7 octobre 2014, un loup a été abattu par un éleveur en défense de son troupeau d’ovins. À cette occasion, le préfet des Alpes-de-Haute-Provence rappelle les dis- positions du plan d’action national loup 2013-2017.

Ce plan a pour objectif de concilier le respect du statut de protection de l’espèce, dans le cadre général des engagements pris par la France en matière de biodiversi- té, avec la nécessité de protéger les élevages.

Il repose sur deux grands principes : la gestion différenciée et la graduation de la réponse. La mise en œuvre du plan est territorialisée afin de tenir compte du contexte local : types d’élevages, caractéristiques du pastoralisme et pression de prédation exercée par le loup. Les actions à entreprendre doivent être graduées, pour prendre en compte la pression de prédation et le maintien de la capacité de développement de l’espèce loup.

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, le plan prévoit que des tirs de défense ou de défense renforcée peuvent intervenir sur demande des éleveurs, sous condition préalable de protection des troupeaux. Lorsque le nombre d'attaques ou de vic- times est important ou récurrent, le plan permet de recourir si nécessaire à des tirs de prélèvement ordonnés par arrêté préfectoral, sous le contrôle technique de l'ONCFS.

Compte tenu de la progression de l’espèce et de l’importance des dommages, la Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie et le Ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt ont décidé cet été de renforcer les possibilités de défense des troupeaux contre la prédation.

Aussi, un premier arrêté ministériel définit un plafond de 24 loups pouvant être détruits en 2014-2015 en ouvrant la possibilité de porter ce chiffre à 36 si ce seuil est atteint en cours d'année. Un deuxième arrêté définit les départements dans les- quels des opérations de prélèvement peuvent être autorisées par les préfets. Un troisième arrêté prévoit, à titre d’expérimentation, le recours possible aux tirs de prélèvement à l’occasion de battues au grand gibier, de chasse à l’approche ou à l’affût d’espèces de grand gibier, sous conditions et dans des secteurs délimités par arrêté préfectoral.

Dans le département, le préfet a pris à ce jour 128 arrêtés de tirs de défense, 9 ar- rêtés de tirs de défense renforcée et 4 arrêtés de tirs de prélèvement dont 3 selon les modalités expérimentales permettant chacun le prélèvement de 2 loups, soit un total de 7 loups pour le département.

 

Digne-les-Bains, 10 octobre 2014

____________________________________________________________________

 

En moins d'une semaine, 2 loups ont été froidement abattu dans les Alpes-de-Haute-Provence.

 

Comme si elle était gênée par ce massacre, la préfecture rappelle qu'elle ne fait qu'exécuter - certes avec beaucoup de zèle - le Plan Loup 2013-2017.
Pour rappel, ce Plan a été validé par des associations comme le WWF France, FERUS et la FNE.

 

Pour nous, association Le Klan du Loup, la riposte pour faire cesser cette extermination, devrait s'articuler de la façon suivante :

  • FERUS, le WWF France et la FNE doivent immédiatement dénoncer TOUS les tirs à tuer, y compris les tirs "de défense". La FNE et le WWF France n'ont dit ou écrit un seul un seul mot sur le massacre du Loup en France !
  • la FNE, le WWF France, et dans une moindre mesure FERUS, doivent peser de tout leur poids (et il est grand) pour intervenir auprès de la ministre Ségolène Royal. Ce n'est pas le tout de bénéficier des largesses du ministère de l'écologie ; maintenant ces associations doivent montrer que la défense de la biodiversité en France est aussi une de leurs préoccupations.
  • l'action en justice doit se poursuivre et s'amplifier. Dans ce domaine, l'ASPAS fait un travail remarquable. L'association Le Klan du Loup lui propose, pour la énième fois, de la rejoindre. Le combat judiciaire doit aussi se porter au niveau européen. Cap Loup a, dans ce domaine, un rôle à jouer.
  • des Femmes et de homme politiques doivent s'emparer du dossier "Défense et protection du Loup". Pour le moment, seuls les démagogues et les politicards anti loups prennent la parole.
    Il manque en France un vrai parti politique de défense du Vivant. Nous invitons ici publiquement le Président de la CVN a franchir le cap.
    En effet, il y a bien longtemps que le parti se disant "écolo" a abandonné la lutte pour une Ecologie Radicale. Le biocentrisme peut être une solution.
  • l'action directe doit continuer à se mettre en place. Toutes les structures anti-loup doivent être considérées comme écoterroristes. Et face aux écoterroristes, il faut des écocombattant-e-s ! Partout où des opérations contre le Loup et la biodiversité sont organisées et mises en place, le harcèlement citoyen doit être la riposte adéquate.
  • la formation citoyenne doit se poursuivre et se développer. Nous devons continuer à mieux faire connaître le Loup en France. Près de 80% de Français-e-s sont favorables au retour de Canis lupus.
    Le principal but de l'association Le Klan du Loup est de participer à la réinformation des Citoyen-ne-s. En effet, le Loup fait partie de notre plus longue mémoire.
    Ce n'est pas pour rien que les puissants lobbies anti Nature (agro industrie, syndicats agricoles, etc...) mettent d'énormes moyens pour salir l'image du Loup. Ils sont aidés dans leur sombre tâche par des médias dont la rigueur journalistique est proche de zéro et dont la seule ambition est le "buzz".

 

Ces différents points d'attaque peuvent être mis en action indépendamment les uns des autres.

En fonctions de leurs organisations, de leurs moyens, de leurs histoires, les associations de la Protection Animale ont toutes un rôle à jouer, à partir du moment où cela se fait sur une base saine : 0 tir à tuer !

 

Pour l'association Le Klan du Loup, et cela dès notre création, nous avons toujours eu comme principe intangible : 100% Loup, 0% de tir à tuer !
Qui est prêt à nous rejoindre ?

 

association Le Klan du Loup

Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 18:04

Gérard Charollois, Président de la CVN

Interview donnée par le Président de la CVN, Gérard CHAROLLOIS, à Gilles Clamens, professeur de philosophie. Celui-ci l'interroge sur le thème de l'Ecologie Radicale.
L'interview est diffusé par web média de Dordogne (24), CANAL POURPRE.

Cet enregistrement a été réalisé samedi 4 octobre 2014.

 

L'association Le Klan du Loup partage de nombreuses idées avancées par le Président Charollois.

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup vidéo
commenter cet article
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 10:09

Cet automne, faites des provisions. Profitez de la semaine pour faire le plein de nouveaux vêtements et accessoires sans exploser votre budget ! La Boutique du Loup vous offre 5 € à partir de 30 € d’achat. Cliquez ici


100% des bénéfices sont reversés à l'association Le Klan du Loup.

 

  • 5 € de réduction sur les paniers de 30 € et plus
  • Durée de l’offre : jusqu'au 14/10/2014
  • Code : POCHESPLEINES​

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 18:35
Royal haine de la biodiversité et du Loup

Royal haine de la biodiversité et du Loup

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup images
commenter cet article
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 17:37

Pour la première fois dans les Alpes-de-Haute-Provence, un éleveur a abattu un loup ce matin [07/10/14] près d'Entrages, à 12 km de Digne. Il y a une dizaine de jours, ce berger avait perdu 11 brebis (et 12 jamais retrouvées) lors d'une attaque dans son troupeau.

Le jour commençait à peine à se lever lorsqu'une automobiliste est venu lui signaler la présence d'un loup, dans le secteur de sa bergerie. L'éleveur, autorisé à tirer, a rapidement localisé l'animal et a fait feu avec sa carabine.

La louve, âgée d'environ un an, a été atteinte par la balle au thorax, et a roulé au fond d'un vallon. Un garde de l'ONCFS est venu récupérer le cadavre de l'animal qui devrait être autopsié.

 

Source : La Provence

Louve tuée dans les Alpes : "J'ai mis un genou..." par La Provence

_________________________________________________________________________________________

 

Comme nous pouvons le voir dans la vidéo, Pierre-Henri PELESTOR, éleveur de "bêtes de rente", est fier d'avoir participé à l'extermination d'une espèce protégée.
Il a "vengé son troupeau"...qui aurait du mourir dans un abattoir ou sous le couteau des égorgeurs lors de fêtes sacrificielles.

Entre les meurtres couverts par la ministre de l'éradication, et le braconnage, presque 10% de la population de loups en France vient d'être rayé de la carte de la biodiversité ! Et l'année n'est pas finie...

Il est temps que le silence assourdissant des associations ayant validé le Plan Loup 2013-2017 cesse !
Nous savons tou-te-s que FERUS, le WWF France et la FNE sont très puissantes au sein du ministère de l'écologie. Il n'est pas encore trop tard pour qu'elles interviennent ; mais il y a URGENCE.

 

Le Klan du Loup n'a jamais voulu marcher dans les combines du ministère de l'écologie.
De plus, notre positionnement 100% Loup, 0% de tir à tuer était incompatible avec le Plan Loup
2013-2017.
La situation catastrophique actuelle nous donne, hélas, raison...


association Le Klan du Loup

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog