Adresse

Tél : +33664864129


Courriel : leklanduloup(at)free.fr [remplacer (at) par @]


Adresse postale :

Le Klan du Loup

rue de la république

24210 LA BACHELLERIE

AD MAJOREM LUPI GLORIAM

La Boutique du Loup

29222441-121498468
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 17:31

Madame la Ministre,


Nous avons l’honneur de vous exprimer la consternation de la Convention Vie et Nature, association d'opposition éthique à la chasse, en considération de vos récents propos « contre nature ».
Permettez-nous, dès l’abord, d’attirer votre attention sur le fait que selon toutes les enquêtes d’opinion, nos contemporains, conscients, d’une part, de la mort de la nature, d’autre part, du caractère sensible de l’animal, souhaitent instaurer avec la faune un autre lien que celui de la destruction.
Vous pourrez, sur ce point, consulter les divers sondages réalisés ces dernières années par les instituts spécialisés, sondages confirmant qu’une immense majorité de citoyens demandent une meilleure protection de l’animal, fut-il sauvage, contre les mauvais traitements.
Face à cette majorité et à l’encontre de cette prise de conscience, existent ici des groupes de pressions ultra-minoritaires, mais trop bien structurés, dotés de moyens financiers importants et bénéficiant de la complaisance de trop d'élus.
La chasse loisir s’organise notamment sur des bases corporatistes héritées du gouvernement de VICHY (ordonnance du 28 juin 1941 ayant créé les sociétés départementales des chasseurs).
Or, ce lobby se caractérise par un refus obstiné de toute adaptation aux conditions matérielles et morales d’un monde qui a changé. Ce lobby intrigue constamment pour tuer le plus possible, le plus longtemps possible, le plus d’espèces possible et sans restriction.
Contrairement à vos déclarations, la chasse à la française n’est ni respectable, ni responsable et, en énonçant une inexactitude, vous heurtez tous ceux qui savent la nocivité de cette chasse : braconnages de petits oiseaux à la matole, au lecque, au gluau, massacre de nuit des oiseaux d’eau sans aucune sélectivité, entrave aux droits des non-chasseurs.
Enfin, c’est avec regret que nous recevons vos propositions de transformer les parcs nationaux, conçus initialement pour préserver la nature, en parc à moutons de rente.
Voilà qui va à l’encontre des objectifs scientifiques et qui méconnaît les aspirations des citoyens.
Il est indéniable que les organisations agro-cynégétiques d’éleveurs refusent la biodiversité : lynx, loups, ours, vautours, marmottes et demain bouquetins.
En pratique, cet élevage ovin de montagne est maintenu artificiellement par perfusion d’argent public, 50% du revenu des éleveurs provenant de subventions.


Écologiquement, le pastoralisme, n’en déplaise à une vision bucolique contraire au fait, s’avère désastreux, puisque les éleveurs souhaitent aseptiser la montagne.

Économiquement, cet élevage n’est pas viable, à terme.
Socialement, d’aucuns pourraient vouloir maintenir cette activité, mais il faut constater que par-delà leurs récriminations contre les prédateurs boucs-émissaires, les éleveurs sont insatisfaits de leurs ressources et conditions de vie.
Dès lors, il conviendrait de reconsidérer la politique d’aide en la subordonnant à la présence de la faune.
Si notre agriculture subventionnée n’admettait pas une cohabitation avec la nature, comment pourrions-nous attendre des agricultures précaires d’Afrique et d’Asie un partage de l’espace nécessaire avec la grande faune de ces pays ?
Le devoir de votre ministère est de tenir un langage de vérité et de fermeté face à ceux qui veulent anéantir les loups et les ours.
Le devoir de votre ministère est de traduire, en décisions politiques, les souhaits majoritaires de nos concitoyens en faveur de moins de destructions et de plus de protection de la biodiversité.
Constatons, malheureusement que les échos de votre récente rencontre avec les dirigeants de la chasse et vos annonces contre le loup méconnaissent ces devoirs.
La Convention Vie et Nature qui milite pour sortir de la chasse et du piégeage, reste ouverte au dialogue permettant de sauver une nature que nous voulons riche, diversifiée, généreuse.

Recevez, Madame la Ministre, l’assurance de nos salutations distinguées.

Gérard CHAROLLOIS
Président de la Convention Vie et Nature

___________________________________________________________________________________________________________

 

Comme souvent, nous partageons cette intervention du Président Charollois, particulièrement sur les sujets du Loup et de la chasse !

 

association Le Klan du Loup

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 17:36

Début août 2014, l'Est Républicain avait sorti un article intitulé "Meuse : seule face au loup".

Très rapidement, l'association belge Wild Focus asbl avait tiré la sonnette d'alarme sur l'invraisemblance de l'existence de ce loup.

Entre temps, le journal supprimait son article (sic) [voir ici], partant du principe de "qui maîtrise le Passé, maîtrise le Présent. Qui maîtrise le Présent, maîtrise le Futur" (1984 de George Orwell).
A noter que France 3 Lorraine avait aussi fait le même type de reportage, sans doute alléché par l'odeur du scoop lupin...

Face à se déferlement médiatique, la "photographe" du loup de Koeur-la-Petite avait contacté notre association.
Très rapidement, et après de courtes vérifications (entre autre avec Wild Focus asbl, fin connaisseur des hybrides), Le Klan du Loup s'était rendu compte que la "photographe" avait été victime d'une blague et avait, en toute bonne fois, cru photographier un loup.
Une fois nos conclusions établies, nous avons appelé l'Est Républicain et France 3 Lorraine pour les informer que le loup n'avait jamais existé.

Nous avions aussi indiqué aux journalistes que, s'ils avaient pris la peine de vérifier leur source, l'article et le reportage n'auraient JAMAIS dû sortir.

 

L'Est Républicain ne tire pas d'enseignement de ses erreurs

 

Après un tel fiasco, nous aurions pu être en droit d'attendre plus de rigueur de l'Est Républicain sur les articles concernant le Loup.

Que nenni !

Lundi 18 août 2014, le journal titre "MEUSE : LE LOUP TUE POUR LA PREMIÈRE FOIS UN JEUNE BOVIN" (voir ici). A la lecture de l'article, on apprend que le loup (multirécidiviste...) a tué un jeune bovin de 51 Kg. On peut aussi y lire cette phrase magnifique : "L’attaque a dû se produire vers 4 h, [...]"

Quelles preuves sont avancées ? AUCUNE !
Quels résultats ADN sont exploités ? AUCUN !

 

Une chose est sûre : à l'Est Républicain, comme chez leurs confrères du Daubé ou de Nice Matin, on a vite compris que hurler avec les loups peut faire vendre plus de papiers que de banales (et tristes) histoires de chiens errants.

Ségolène Royal va être ravie !

 

​association Le Klan du Loup

 

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 11:49

Nous sommes désolés de l'apparition de la publicité sur notre blog.

Celle-ci nous est imposée par l'hébergeur Over Blog...

 

association Le Klan du Loup

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup
commenter cet article
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 09:41

L'arrêté de la préfecture de l'Isère qui allait en ce sens a été suspendu par le tribunal administratif de Grenoble. Cet arrêté de la préfecture de l'Isère avait autorisé l'abattage d'un loup dans le sud du département après plusieurs attaques de troupeaux ; il a été suspendu par le tribunal administratif de Grenoble, a-t-on appris lundi 4 août auprès de l'Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS).

Dans un jugement rendu vendredi 1er août dont l'AFP a obtenu copie, le tribunal a justifié sa décision en citant notamment "l'absence de mise en place de mesures effectives de protection du troupeau" pour une attaque survenue le 2 juillet, et remettant en cause "la cohérence du territoire retenu" par le préfet dans l'arrêté du 11 juillet. "Un seul loup a été identifié sur ce périmètre, des attaques ont été recensées sur seulement cinq des 12 communes retenues, et ce territoire comprend des zones où le prédateur n’est même pas encore installé !", a rapporté lundi l'ASPAS dans un communiqué.

BOUFFÉE D'OXYGÈNE. Cette décision est une bouffée d'oxygène pour les défenseurs du loup en France, dont la situation s'est précarisée ces dernières années. Dans un récent entretien à Sciences et Avenir, la directrice adjointe en charge de la biodiversité au WWF, Christine Sourd, s'inquiétait d'une "forme de dérive du système, qui va à la chasse au loup sans le dire".

Le préfet de l'Isère Richard Samuel avait annoncé le 15 juillet 2014 avoir ordonné une opération de tir de prélèvement, valable jusqu'au 11 août. La décision avait été prise après une série d'attaques de troupeaux depuis 2011 dans une douzaine de communes du massif du Taillefer, "dans la mesure où les troupeaux demeurent dans des conditions où ils sont exposés à la prédation du loup". Cette autorisation intervenait après le constat, dans le massif, de sept attaques de loup en 2011, six en 2012, sept en 2013 et une dans la nuit du 2 au 3 juillet 2014 ayant entraîné le dérochement et la mort de 364 brebis et agneaux malgré la mise en place de mesures de protection des troupeaux, avait précisé le préfet.

"INACTION". "L'État continue de masquer son inaction face à une filière ovine en crise, en se servant du loup comme bouc émissaire (...) La destruction d'un loup ne calmera pas les éleveurs excédés par cette situation", dit l'ASPAS. La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal avait annoncé fin juin son intention de "mieux protéger les éleveurs" en facilitant les tirs contre les loups. Le plafond national de 24 loups pouvant être abattus en 12 mois peut être porté à 36 "si le seuil de 24 est atteint en cours d'année". L'Assemblée nationale s'est prononcée en ce sens lors d'un vote à la mi-juillet 2014.

Source : Sciences et Avenir

_______________________________________________________________________________________________________

L'association Le Klan du Loup remercie une nouvelle fois l'ASPAS pour ses actions en justice !

 

Quant au WWF France, il est trop tard pour "crier au loup" sachant que cette ONG a cautionné (avec FERUS et la FNE) le Plan Loup 2013-2017 qui autorise les tirs à tuer le loup...

Pour le Klan du Loup, c'est 100% Loup, 0% de tir à tuer !

 

association Le Klan du Loup

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 10:30

Ségolène Royal, ministre de la Destruction Animale

Mort au loup !

Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication ©

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup images
commenter cet article
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 18:11

ATTENTION !

 

Le profil "Klan Loup" a été supprimé par Facebook. Une fois encore, notre association est victime de la censure !

D'après les informations dont nous disposons, notre interpellation de Mme Royal (ministre de l'Ecologie) au sujet des tirs à tuer le Loup, ne serait pas étrangère à cette censure...

 

Vous pouvez nous retrouver ici

 

Diffusez à tous vos contacts !

censure klan du loup photo censurekdl_zpsa0284e33.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

association Le Klan du Loup

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 10:14

Nature : l’exception culturelle française

 

Pour l’écologue Jean-Claude Génot, la question du loup est révélatrice du rapport de la France à sa nature. Tribune.

 

Quand on voit l’hystérie provoquée par 300 loups en France, alors que le calme règne chez nos voisins où il est également de retour (Allemagne, Suisse) et là où il a toujours existé (Italie, Espagne), on est en droit de se demander ce qui ne tourne pas rond dans l’Hexagone.

 

Justement, si le loup est si mal accueilli, y compris dans certains parcs nationaux, c’est parce qu’il fait irruption dans un paysage entièrement domestiqué, véritable usine de fabrication à ciel ouvert des produits du terroir. Cette bestiole sauvage qui apparaît soudain dans ce grand jardin à la française aux allées bien droites, ça fait tache ; pour tout dire, c’est l’anarchie.

 

En fait, le loup n’est qu’un révélateur, celui d’une France très anti-nature arc-boutée sur ses pratiques rurales, intolérante vis-à-vis de ce qui n’est pas domestique. On chasse dans la majorité des réserves naturelles, on exploite la forêt partout à l’exception des trop rares réserves intégrales, on laisse paître les troupeaux au cœur des parcs nationaux de montagne, ce qui conduit les Cévennes à s’opposer à la présence du loup et les Écrins à faire une battue en zone centrale pour l’en faire sortir, alors que les parcs nationaux sont faits pour protéger la nature sauvage et pas les animaux domestiques.

 

Pendant ce temps-là, les parcs nationaux allemands agrandissent les surfaces laissées en libre évolution sans agriculture ni sylviculture (Hainich, Forêt Noire, Eifel).

 

En France, le fait de soustraire des sites naturels à certaines activités humaines, agricoles et forestières, qui influencent fortement la dynamique naturelle est non seulement une mission impossible mais n’est pas souhaité par les autorités publiques ni par les nombreux acteurs du monde rural. Et, comme si cela ne suffisait pas, le lynx a quasiment disparu du massif vosgien trente ans après sa réintroduction, sans aucune réaction du ministère de l’Écologie, qui avait défendu ce projet à l’époque ; les forêts doivent produire plus en perdant leurs vieux arbres pour les unes et en se transformant en plaquettes pour les autres ; enfin, la loi du Grenelle 1 (article 23) prévoit que les plans de conservation de la nature doivent être compatibles avec les activités humaines mais pas l’inverse. Tout est dit sur les priorités de notre pays en matière de protection de la nature.

 

D’où vient cette intolérance, pour ne pas dire cette haine, envers la nature sauvage, véritable exception culturelle française ? Cela vient de la primauté du ruralisme et du monde agricole, et du fait que l’agriculture industrielle est une cause nationale. Avec un tel rôle économique et le soutien sans limites de l’État, le monde agricole a eu les pleins pouvoirs (contrôle du foncier, syndicat tout-puissant, création d’un organisme de recherche à son service, soutien inconditionnel de la classe politique, subventions françaises et européennes, etc.) pour mettre l’espace rural sous sa coupe et opposer son veto systématique à tout projet de protection de la nature menaçant ses intérêts.

 

Ce rôle démesuré accordé au monde agricole dans l’espace rural est de plus facilité par le centralisme jacobin et par le zèle des corps d’ingénieurs d’État (notamment celui du génie rural), autre particularité française, dont la formation cartésienne ne laisse aucune place à une approche sensible.

 

Source : Politis


Nous ne partageons pas toutes les idées développées par Jean-Claude Génot dans cette tribune, même si celle-ci est intéressante.

 

Deux précisions :

- Il n'y a pas 300 loups en France mais une centaine
- toute la France ne rejette pas la Nature. Près de 80% des Français-e-s sont pour le Loup, avec une très large majorité (77%) chez les ruraux.

 

association Le Klan du Loup

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 18:17

Le canton du Valais ne peut pas émettre d'autorisation de tir contre le loup de Tourtemagne.

Pas question en effet pour la commission intercantonale (composée d'un représentant de la Confédération, du canton et des spécialistes en monitoring du loup, de protection des troupeaux et de l'agriculture) de donner son autorisation pour abattre l'animal qui, depuis le début de l'été, a tué 28 moutons et deux chèvres sur les hauts de Augstbord. Les conditions exigées par le "Concept Loup Suisse" ne sont pas remplies. Des conditions qui exigent notamment qu'une autorisation ne peut être délivrée que si le loup a dévoré 35 moutons en quatre mois ou au moins 25 en quatre semaines.

Des délais qui ont été interprétés de manière différente, précise le service de la chasse, de la pêche et de la faune, dans un communiqué.

Le principe que "toutes les mesures de protection possibles techniquement et supportables financièrement" doivent avoir été prises, reste appliqué.

 

Source : RhôneFM

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 18:53

porte enseigne loup legion romaine photo porteenseignelegionromaineloup_zpsda383054.jpg

Le Signifer (ou porte-enseigne) porte le signum (enseigne) de sa centurie. Il montre le chemin à suivre dans la marche comme au combat. Au camp, il surveille l’argent, déposé dans la chapelle aux enseignes, et le marché où les soldats s’approvisionnent.

Ici, à droite, un Signifer de la 23ème Légion, coiffé d'une peau de loup.

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 17:15

Dans son dernier communiqué, la FDSEA 05 apporte tout son soutien au directeur du parc national des Ecrins, Bertrand Galtier, tout comme l'avait fait le député PS Karine Berger. Il faut dire que dans le monde sinistre des anti-loups, on se soutient et on se serre les coudes pour crier au Loup...

 

Mais lisons avec attention une partie du communiqué du puissance lobby agricole :

"La FDSEA apporte son soutien au directeur qui, malgré toutes les réglementations qui régissent un parc national, a eu le courage, sur demande de la préfecture, d’organiser un effarouchement au cœur du parc" [source : E-media 05]. Qu'y apprend-on ?

- Le préfet des Hautes-Alpes n'aime pas le loup. Mais les préfets sont des hauts fonctionnaires aux ordres du gouvernement. Des sortes de marionnettes dont le ministre de l'Intérieur tire les ficelles. Certains font preuves de zèle contre le Loup, comme l'ex préfet Durand.

- La FDSEA 05 applaudie des 2 mains la volonté du directeur (et du président) du parc des Ecrins d'éradique le Loup. Mais là aussi, quoi attendre d'autre du premier lobby anti loup français ? Leur détestation de la biodiversité va de paire avec leur course aux subventions !

- Le directeur Galtier a manifestement dû "triturer" le règlement du parc national des Ecrins pour pouvoir chasser le loup "hors des frontières" et ainsi l'abattre plus facilement.

 

L'association Le Klan du Loup demande le licenciement immédiat des tristes sirs Galtier et Pichou pour "faute lourde contre la biodiversité". L'écologie et la préservation de la faune ne se font pas à coups de fusil !

 

association Le Klan du Loup

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog