Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresse

Tél : +33664864129

 

Courriel : leklanduloup(at)free.fr [remplacer (at) par @]

 

Adresse postale :

Le Klan du Loup

18 rue de la République

24210 LA BACHELLERIE

AD MAJOREM LUPI GLORIAM

30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 11:05
Jean Bonnard a craqué !

Le tristement célèbre éditorialiste du blog Chasse du site Le Nouvelliste, Jean Bonnard, est définitivement à court d'arguments face au Klan du Loup.

En effet, Bonnard, dit l'Inquisiteur anti-Loup, avait déjà commencé par censurer le lien qui nous identifiait comme étant l'association Le Klan du Loup : Jean le Triste ne supportant pas la contradiction face à ses "prêches" anti-loups.

Dans son dernier article, "Chasseurs invités à la chasse au loup !", Bonnard le Viandard a passé la vitesse supérieure en censurant le commentaire qu'avait laissé notre association. Bonnard écrit de la m*** mais il n'aime pas qu'on lui mette le nez dedans !

Ne sont maintenant tolérés et encouragés, sur le blog de Jean l'Aigri, que les commentaires où les écologistes sont comparés aux nazis, où les amoureux des chiens (et des loups) ainsi que les végéta*iens sont comparés à Hitler en personne !

A noter que cette référence au National-Socialisme, chez Jean Bonnard, est systématique ; Bonnard aurait-il de troubles pensées...?

Rassure-toi, Jean, sur notre blog tu pourras continuer à venir écrire tes commentaires. Chez nous, pas de censure ! Même pour les tordus...

association Le Klan du Loup

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article

commentaires

favre jean-rene 03/10/2012 17:22



FAVRE JEAN-RENE
31 ส.ค. 2012
 -  สาธารณะ




Favre Jean-rene
26 août
.Le 30 janvier 2012 , le juge FAVRE DOMINIQUE fut agresser sauvagement ,
Maintenant je comprends mieux pourquoi , de JEAN BONNARD a refuse , que je mette un commentaire dans le nouvelliste ,
Il fut parrainé pour entre au rotary par FAVRE  DOMINIQUE, le juge qui blanchit...
Dans la vie on ne peut pas manger a tout les râtelier..
( voir dans google )Afficher la suite









favre jean-rene 03/10/2012 15:36


’aime ·

















Favre Jean-rene et cafais le beau ???no comment...et le klan duloup ne coupe pasmes
commentaire comme dans le '' lenouvelliste''' comme le fais BONNARD JEAN..


Il y a 7 minutes · Modifié · J’aime















 




Favre Jean-rene IL VEUX FAIRE LA UNE DE TOUTES LES HISTOIRES ,ET APRES IL PREND DES
PROMOTIONS, ET APRES ENVOIS PROMENER LES PLAIGANTS,NORMAL '' IL A DEJA ETE CONDAMNE A L'EMPRISONEMENT , POUR LE CADORE DES JOURNALISTE PAS TRES BEAU , MAIS IL AIMES SON
''DIRECTEUR , PETITE LECHE..


Il y a 3 minutes · J’aime















 




Favre Jean-rene MOI JE GAGNE PAS MA VIE EN ESPERANT QU'IL Y A DES MORTS , MONSIEURLE
CHASSEUR...,,


Il y a 2 minutes ·









favre jean-rene 03/10/2012 15:07


MADAME MONSIEUR ,


J'AIMERAIS BIEN AVOIR UN DIALOGUE AVEC UN JOURNALITE EN FRANCE, CAR EN SUISSE LAMAFIA DU VALAIS , ILS SONT TOUS TENU PART ROTARY-CLUB ,ET ILS ONT DES PROMOTIONS HONTEUSE COMME BONNARD JEAN..


MAIS EN SUISSE BONNARD JEAN IL A TELEPHONER A TOUTES LA PRESSEDE CE FOUTRE DE MOI .


ET IL AVAIS DES RAPPOTS CACHER DANS SON EX JOURNAL '' LE MATIN '' DANSMON AFFAIRE ET MOI J'AI TOUTPRDU ET ME RETROUVE INVALIDE , ET IL ME DIS D'OUBLIER , NOUS SOMMES DES HUMAINS ET NON A LA
CHASSE.


MERCI SI VOUS POUVEZ M'AIDEZ.


MADAME MONSIEUR veuillez recevoir mes meilleurs messages.


ps) j'en ais beaucoup a dires et que des fais reelles.

Le Klan du Loup 03/10/2012 17:30



Nous vous avons déjà répondu que vous pouvez prendre contact avec l'AFP.


Salutations lupines.


association Le Klan du Loup



favre jean-rene 03/10/2012 14:54














Favre Jean-renea publié sur1dex.ch


‎il y a environ une
minute‎, à proximité de ‎‎Nonthaburi‎‎ 







ยังไม่มีชื่อเล่น (FAVRE JEAN-RENE)
17 ส.ค. 2555, 0:06:56 แจ้งการละเมิด Discussion n°2125320

Affaire Favre-Détails marie, le 21 Mar à 09:05
Mort en cellule pour quatre boîtes de conserve
(L'Hebdo du 31.3.94)
Dix-huit mois après le décès de son père, son
fils se bat avec vigueur. Il réclame la vérité et
la justice. Et aussi un peu d'humanité.
Pierre Pauchard
...

C'est l'histoire d'une mort tragique,
scandaleuse et d'un long combat pour débusquer
la vérité et connaître les circonstances de ce
décès. Depuis dix-huit mois, Jean-René Favre,
Valaisan de 34 ans, réclame lumière et justice.
C'est un homme qui ne se laisse pas
impressionner. Il tape à toutes les portes,
secoue les gens, entre dans les bureaux des
juges, même s'ils essaient de faire barrage. Ou
que la secrétaire s'écrie, arrogante: «Monsieur
le juge est en séance.»
Son père est mort le 1er octobre 1992.
Honteusement. Parce qu'il était malade et qu'il
a été placé en détention préventive, à cause de
quatre boîtes de conserve chapardées dans son
home à Sion, trois de champignons de Paris et
une de tomates pelées. «Pour améliorer
l'ordinaire», expliqua-t-il aux enquêteurs. Il
était aussi question d'un veston, pris par lui,
alors que l'habit appartenait à l'un des
pensionnaires.
A cause de ces quatre boîtes et de ce veston, la
machine policière et judiciaire s'est mise en
branle. Arrestation, interrogatoires, demande
d'extrait du casier judiciaire au bureau central
de police, à Berne. Comme s'il était un grand
criminel.
Et la machine a broyé cet homme de 59 ans,
sec, râblé, nerveux, qui a passé sa vie dans les
cuisines et les restaurants. Un apprentissage
de sommelier, une vie de cuisinier, de patron
de bistrot, avec sa femme, à Payerne, puis dans
le canton de Genève. «Il caressait un rêve,
raconte son fils: finir sa vie dans son Valais
natal.»
Mais, au moment du retour, le rêve se brise. Sa
femme est frappée par une sclérose en plaques
qui la cloue dans un fauteuil, puis dans un lit.
Le couple doit quitter l'appartement que
Jean-René avait mis à leur disposition. Chacun
se retrouve dans un home. Elle à Sierre, lui à
Sion. «Dès ce moment, dit Jean-René, mon père
a déprimé et il a commencé à boire un verre de
trop.»
A cause des quatre boîtes, du veston, le juge
d'instruction Dominique Favre le met en
détention préventive. Il n'y a pas de risque de
collusion, de fuite. Ce n'est pas un grand délit.
Mais le juge en décide ainsi. C'est un magistrat
dont on a beaucoup parlé car il a été en charge
du dossier Jean Dorsaz. Un trou de plusieurs
dizaines de millions, des risques évidents de
collusion, mais le juge Dominique Favre n'a pas
arrêté le financier valaisan. On connaît la
fable: «selon que vous soyez puissant ou
misérable»... Voici la version valaisanne: selon
qu'il s'agisse de dizaines de millions ou de
quatre boîtes de conserve... «C'est curieux,
ajoute Jean-René, les deux juges qui se sont
occupés du dossier de mon père se plaignaient
que les prisons sont pleines. Alors, pourquoi y
mettre des gens comme lui?»
Le père est arrêté un lundi. Pendant trois jours,
on ne le sort de sa cellule que pour l'interroger.
Au bénéfice d'une rente AI complète, fumant
trois paquets de cigarettes par jour, il souffre
d'une affection pulmonaire et doit prendre des
médicaments. Le règlement sur les
établissements de détention du canton du
Valais stipule _ article 34 _ qu'«en principe,
tout nouvel arrivant sera examiné par le
médecin dans les 24 heures qui suivent son
entrée».
Aucun médecin n'examine la victime. Le juge et
les policiers affirment que le détenu ne s'est
pas plaint de son état de santé. Son fils ne
comprend pas. «Si j'avais été le juge, j'aurais
appelé un médecin. Son état était critique,
c'était visible.»
Jeudi matin, à l'aube, il est retrouvé mort dans
sa cellule. Le médecin qui constate le décès
s'appelle Nicolas de Kalbermatten. Le même
jour, ce docteur écrit au juge. Un rapport
courageux.
(suite dans 2e message)
Répondre
Retour à la liste des messages

------------------------------ ------------------------------ --------------------

Re: Affaire Favre-Détails marie, le 21 Mar à 09:07
«Il est décédé dans une cellule totalement
inadaptée pour ce genre de maladie _ affection
pulmonaire. Il n'y a pas de fenêtre, l'air est
humide, chaud et irrespirable. En plus, en
l'absence d'un suivi médical, il n'a
certainement pas reçu les médicaments dont il
avait besoin pour la nuit. Dans ces conditions,
sa maladie pulmonaire s'est subitement
aggravée avec déclenchement d'une crise aiguë
et asphyxie.»
Le médecin dénonce le manque de suivi médical
des détenus et ajoute: «Dans ces conditions
sanitaires dangereuses, il n'est pas étonnant
qu'un accident comme celui de ce matin se
produise. Tous les éléments pour qu'un nouvel
accident de ce genre survienne sont réunis.»
Les photos du mort, prises par les policiers,
sont terribles. Impubliables. «Le seul fait d'y
penser, dit Jean-René, me donne des
cauchemars.» Le corps est décharné,
squelettique. Ce juge et ces policiers qui l'ont
interrogé l'ont-ils seulement regardé?
L'ont-ils vu? Trois jours de détention ne
suffisent pas à amaigrir à ce point un homme.
Le docteur note: «Il était couché devant la
porte et a certainement cherché à appeler
quand il s'est senti mal. Une intervention
médicale à ce moment aurait permis de le
sauver.»
Mais, la nuit, au poste de la rue de Conthey, il
n'y a pas de surveillance, ni de permanence.
Juste un interphone dans chaque cellule qui
permet d'alerter le personnel de garde au poste
ou au pénitencier. Mais celui de la victime
était hors d'usage.
Jean-René raconte: «Ces éléments, moi et mon
frère, nous les avons découverts au fil des
semaines. Les deux premiers jours furent
terribles. Nous avons été avertis par notre
mère, le jeudi, et nous sommes partis à




FAVRE JEAN-RENE 30/09/2012 19:56


VOIR SUR YOU TUBE  ''''' JUSTICE FAVRE JEAN-RENE ''' ET GOOGLE TAPPER BONNARD JEAN , ET FAVRE DOMNIQUE LE JUGE EN VALAIS , ET L'AUTRE JUGE DE LAVALLAZ JACQUES ... MERCI.  FAVRE
JEAN-RENE

favre jean-rene 25/09/2012 12:08


Madame , Monsieur .


 


Bonjour ,  j'aimerais savoir si une personne peut me mettre en contact avec la presse française , je tiens a faire sortir de la suisse cette histoire , au grand jour.


 

Le Klan du Loup 29/09/2012 17:54



Vous pouvez rentrer en contact avec l'AFP.


Salutations lupines.


association Le Klan du Loup



FAVRE JEAN-RENE 24/09/2012 23:10


TOUTES LES INFORMATIONS DE LA CONDAMNATION DE MONSIEUR BONNARD JEAN JOURNALISTE AU NOUVELLISTE , ET LES ECHANGES DE PIECES AVEC LE JUGE FAVRE DOMINIQUE .SONT REELLES.


VOUS POUVEZ LES VOIRS SUR MON'''' FACEBOOK FAVRE JEAN-RENE''''

FAVRE JEAN-RENE 24/09/2012 23:06



 




LES DRÔLES DE MANOEUVRES DU JUGE FAVRE
DOMINIQUE. (3 photos)



DANS L'LLUSTRE























FAVRE JEAN-RENE 24/09/2012 23:03







Facebook



0 Demandes











Demandes d’ajout à la liste d’amis
Retrouver des amis



Demandes d’ajout à la liste d’amis






Afficher tout






0 Messages








Messages
Envoyer un nouveau message



Messages











Afficher tout


 





0
Notifications








Notifications















Yann Chambaud a également commenté son lien : « dit moi ou tu es j ai la tante a thip qui et a... »

 il y a environ une heure












Ne plus suivre lien de Yann Chambaud ?













Yann Chambaud a partagé la photo de Badoul' Ferry.

 il y a 2 heures











Yann Chambaud a partagé votre album « Album sans titre .»

 il y a 2 heures










  

Yann Chambaud aime votre album Album sans titre.

 il y a 2 heures











Yann Chambaud a partagé votre album « Album sans titre .»

 il y a 2 heures











Afficher les plus anciennes 














FAVRE JEAN-RENE 24/09/2012 22:58


BONNARD JEAN JOUENALISTE  ,


 


ÉTAIS AU COURANT QU'IL Y AVAIS UN 2EM RAPPORT MEDICAL QUI EXISTAIS ,, CAR LE PREMIER A ETE TRAFIQUER , ET NE LA JAMAIS DIS A LA JUSTICE VALAISANNE .


 


IL ME LA MONTRE CAR IL TROUVAIS DÉGUEULASSE DE CACHER LA VÉRITÉ A LA FAMILLES .


 POURQUOI ÇA C'EST UNE TRÈS BONNE QUESTION ???


 


MAIS LA FAMILLES A ATTENDU 3 ANS AVEC L'AVOCAT , PENDANT CE TEMPS JE ME RUINAIS , ET IL LE SAVAIS.