Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresse

Tél : +33664864129

 

Courriel : leklanduloup(at)free.fr [remplacer (at) par @]

 

Adresse postale :

Le Klan du Loup

18 rue de la République

24210 LA BACHELLERIE

AD MAJOREM LUPI GLORIAM

1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 16:20

Le cadavre d'un loup a été retrouvé dans le Ventoux.

C'est un chasseur qui aurait découvert , hier matin à Bedoin, la dépouille criblée de deux balles d'arme de chasse.

 

Il y a quelques mois, un éleveur était formel : il avait bien vu le loup dans le Mont-Ventoux. Hier, la découverte du cadavre d'un animal, dont tout laisse penser qu'il s'agit bien d'un loup, pourrait lui donner raison.

 

Vers 8 h 30, le 30/01/12, un chasseur qui s'adonnait à son activité dans le secteur du Pavillon de Roland, dans le Ventoux, commune de Bedoin, aurait découvert les restes de l'animal. La dépouille de la bête présentait deux trous pouvant correspondre à l'entrée de deux balles de chasse. D'après nos informations, les enquêteurs de la gendarmerie mais aussi les responsables vauclusiens de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont aussitôt été alertés. Selon la procédure en vigueur, les agents de l'ONCFS auraient saisi l'animal dont le corps aurait été conduit dans un laboratoire des services vétérinaires en vue d'une autopsie.

 

Les autorités silencieuses

 

Contactée, la délégation régionale de l'ONCFS, installée à Graveson (13) ne semblait pas au courant de cette découverte. Tout juste, se bornait-elle à confirmer la marche à suivre en pareil cas. "Nous procédons à des constats sur le terrain, sur la scène de crime. Une fois que le constat est établi, nous sommes chargés de transporter l'animal auprès des services vétérinaires pour l'analyser et pour déterminer à quelle espèce il appartient. Si la bête a été abattue, c'est forcément un acte de délinquance passible d'une sanction pénale et la procédure est transmise au parquet", expliquait Charles Gaudin, délégué régional adjoint de l'ONCFS dont l'une des missions est d'exercer la police de la chasse et de l'environnement.

 

Tout comme l'ONCFS, les institutions et les gendarmes étaient peu diserts après cette découverte qui, évidemment, risque de faire grand bruit dans le milieu des éleveurs ovins. Depuis des mois, ces derniers ne cessent de dire leur inquiétude après deux attaques dont leur troupeau a été victime. À Bedoin et à Monieux, plusieurs brebis avaient été retrouvées mortes en fin d'année dernière et les analyses pratiquées par la Préfecture avaient conclu que "la responsabilité du loup ne pouvait être totalement exclue".

 

Il faudra bien évidemment attendre encore un peu avant les résultats des analyses et les conclusions des services de la Préfecture, mais hier déjà, certaines sources semblaient très enclines à penser qu'il s'agit du cadavre d'un loup.

 

Source : La Provence


Après la terrible année 2011 pour le Loup, 2012 commence par un nouvel acte de braconnage.

Il est sûr que face à la lâcheté du gouvernement français et du Groupe National Loup concernant la gestion du dossier Loup en France, les braconnards se sentent encouragés dans leurs actes d'extermination.


L'association Le Klan du Loup a porté plainte pour destruction d'espèce protégée et espère que les enquêteurs et la Justice feront tout leur possible pour retrouver le/les meurtriers.

association Le Klan du Loup


 

Mise à jour le 04/02/12 :

 

Le silence d'un côté, le brouhaha de l'autre. C'est là tout le paradoxe des réactions suscitées par la découverte de la dépouille d'un loup, lundi matin, dans le Ventoux, sur la commune de Bedoin. Depuis, les autorités compétentes en la matière observent un mutisme complet, à l'exception du parquet de Carpentras qui se contente d'expliquer qu'un seul impact a été constaté sur la bête, et que ses poils sont en cours d'analyse pour confirmer qu'il s'agit bien d'un loup. Cette quasi-absence d'informations sur le sujet laisse toute la place aux supputations, hypothèses ou accusations... qui ont envahi Internet ces derniers jours.

 

"Les écologistes ont pu le tuer pour faire parler de leur cause tout en pointant du doigt les chasseurs."

 

Écolos, chasseur, éleveurs, naturalistes... s'affrontent ainsi sur la toile. Et comme chacun peut refaire l'histoire du "meurtre" du loup à sa sauce, forcément, cela fait des étincelles. Les sous-entendus de Louis Dollo, rédacteur pour le site spécialiste de la montagne "Kairn", n'ont par exemple pas laissé insensible. "Il y a des détails surprenants : le loup a été retrouvé la chair fraîche donc il venait d'être tué. Pourtant, personne n'a entendu de coup de feu. Et comme par hasard, c'est un naturaliste qui l'a découvert", expliquait-il hier à La Provence. Et d'accuser : "Les écologistes sont en perte de vitesse. Ils ont pu le tuer pour faire parler de leur cause tout en pointant du doigt les chasseurs. C'est déjà arrivé dans les Pyrénées", assure cet homme, bien connu dans le Landernau.

 

Une plainte déposée aujourd'hui

 

Évidemment, les associations de défense des animaux sont elles aussi montées au créneau. Ferus, la LPO Paca, l'Aspas et la SFEPM devraient même déposer une plainte contre X ce matin. "Cet acte de braconnage intervient après l'année la plus meurtrière pour le loup depuis son retour naturel en France", expliquent-elles dans un communiqué commun, rappelant que le Code pénal sanctionne ces faits (en 2010, dans les Alpes, un homme avait été condamné à 3 000 € d'amende pour avoir tué délibérément un loup). Dans ce camp-là, forcément, les propos de Louis Dollo font bondir. "Vous imaginez un écolo flinguer un loup et aller le déposer là ?, réagit Pierre Peyret, accompagnateur dans le Ventoux et membre de l'association Ferus. Ce qui est sûr, c'est que c'est un acte délibéré. Qui à part un braconneur pouvait se trouver à cet endroit et à cette heure-là avec une carabine ? Nous n'incriminons pas les chasseurs, mais certains n'ont pas envie qu'on vienne taper dans leur cheptel." Pierre Peyret est persuadé que la justice ne tardera pas à mettre la main sur le coupable, si ce n'est pas déjà fait.

 

À ce propos, le maire de Malaucène Dominique Bodon exprime un voeu : "Qu'on n'embête pas celui qui a fait ça. Je serai le premier à le défendre. C'est normal de tuer des bêtes qui mettent en péril nos campagnes. Le loup est l'ennemi du berger, et ce n'est pas bon d'en avoir dans le Ventoux". Voilà qui ne manquera pas d'alimenter encore le débat...

 

Source : La Provence


Entre les propos complètements hallucinés de l'ineffable Louis Dollo et les appels du maire de Malaucène à commettre un acte délictueux, nous voyons bien que la haine de la Biodiversité transpire par tous les pores des anti-loups.

 

association Le Klan du Loup

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article

commentaires